Intervenants

 

Table ronde « Témoignages et mise en perspective des interrogations actuelles » 

 

Intervenants :

 Mireille Harmelin est ichtyologue, Directrice de recherche émérite au CNRS, membre de l’Institut Méditerranéen Océanologique et du conseil scientifique du Labex Corail. Elle est spécialiste des poissons récifaux et du fonctionnement des réseaux trophiques.

 Michel Pichon, biologiste marin a commencé sa carrière à l’Orstom dans l’Océan indien où il s’est spécialisé sur l’étude des récifs coralliens. Il a ensuite enseigné au Centre Océanologique de Marseille puis à l’université James Cook en Australie. Il a été nommé Directeur adjoint de l’Institut Australien des Sciences de la Mer puis Directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Il est à ce jour un des meilleurs spécialistes mondiaux de la taxonomie des coraux. 

Bernard Salvat est biologiste marin, spécialiste des mollusques récifaux, Directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes. Il a fondé la station Museum-EPHE de Moorea, devenue ensuite le CRIOBE. Il s’est fortement impliqué aux niveaux national et international dans la gestion, la conservation, la gouvernance et la protection des récifs coralliens.

Bernard Thomassin est écologiste marin, spécialiste des sédiments des écosystèmes récifo-lagunaires, Directeur de recherche du CNRS au Centre Océanologique de Marseille. Directeur du SASU études techniques océanographiques, il est régulièrement consulté pour des études d'impact touchant les récifs coralliens et poursuit ses activités scientifiques en tant qu'attaché au Muséum d’Histoire Naturelle de Nice. 

 Animateur :

Bruno Delesalle est biologiste marin, spécialiste de l’écologie du phytoplancton côtier tropical (récifs coralliens et mangroves) et du cycle du carbone. Il est maître de conférences de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, rattaché au CRIOBE. Parallèllement à ses activités scientifiques et d’enseignement, il a exercé de nombreuses fonctions administratives au sein de l'EPHE. 

 

 table1

 

 

Table ronde « Contraintes et priorités de la conservation des récifs coralliens, regards croisés du Nord et du Sud »

 

Intervenants :

Anne Caillaud est spécialiste de la gestion des ressources marines, particulièrement des récifs coralliens. D’une double formation en développement international et gestion des ressources naturelles, elle a travaillé pour différentes agences gouvernementales et non gouvernementales à l’interface science-gouvernance dans les régions Asie-Pacifique, Caraïbes et Océan Indien. Elle est maintenant chargée de programme « Outre-mer » pour le Comité français de l’UICN. 

Pierre Gilles est ingénieur agricole et aquacole de formation. Il a été en charge de l’Aquarium du Musée océanographique et est aujourd’hui chargé de projets au sein de la Direction de la politique des océans de l’Institut océanographique. Il contribue à la médiation scientifique sur les grandes problématiques des océans (état de la biodiversité, dérèglement climatique, pollutions), coanime la Monaco Blue Initiative, un think-tank rapprochant les acteurs du milieu marin autour de la gestion durable des océans et participe au programme des Explorations de Monaco.

Gildas Todinanahary est biologiste marin, spécialiste de coralliculture, enseignant-chercheur à l’Institut d’Halieutique et des Sciences Marines de Toliara à Madagascar. Primé pour sa thèse « Evaluation du potentiel biologique, économique et social de la coralliculture en condition villageoise dans le sud-ouest de Madagascar », il est également beaucoup investi sur la prise en compte des conditions socio-économiques de l’implantation de ces nouvelles techniques à Madagascar.

Francis Veriza est géographe, enseignant-chercheur à l’Université de Toliara à Madagascar. Ses recherches portent essentiellement sur les communautés de pêcheurs Vezo de Madagascar et l’environnement du littoral vezo (Sud-ouest malgache). Après sa thèse « Les yeux de la mer et les médecins de la mer, des espaces sacrés des ancêtres aux aires marines protégées des vazaha sur le littoral vezo à Madagascar », il poursuit ses recherches sur les relations entre ancestralité, développement et environnement.

Animateur :

Estienne Rodary, géographe à l’UMR GRED, spécialiste des politiques de conservation de la biodiversité.

TR2

Personnes connectées : 1 Flux RSS